Jacques 2 © Alice Moitié

Jacque + Jacque = Jacques est une équation qui synthétise bien la personnalité protéiforme de cet artiste capillairement perturbé.

Venu de Strasbourg à Paris à 19 ans, il fonde le collectif Pain Surprises avec lequel il organise des soirées folles et monte un label.
C’est sur ce label qu’est publié, en 2015, son premier EP intitulé « Tout Est Magnifique ». Jacques y tricote des guirlandes de bruits créées à partir des sons de la nature et des choses et objets du quotidien. Les 4 titres de cet EP dévoile une musique au croisement de la techno et de la musique concrète, c’est la techno « transversale ».
Les titres « La Tournure des Choses » et « Faites Quelque chose » sont rythmés par le son mécanique et métronomique d’une horloge comtoise autour duquel s’articule une mélodie faite de craquements de boiserie, de crépitements de feu, de respirations haletantes et de bris de verre.
Dans « Tout est Magnifique », les cris de mouettes mêlés aux doux violons amènent Jacques à nous avouer « qu’il y a quelque chose (qu’il) ne comprend pas ».
On a pourtant bien compris que Jacques, en taillant dans la matière des bruits, créée un mouvement de sons et libère ainsi une poésie sonore inédite.

Pour reconstruire ses décors sonores en live, Jacques invite le public de ses concerts à amener des objets du quotidien (des gobelets en plastique et des clés mais pas de chaussures ni de sandwichs) pour faire du bruit à partir duquel il improvise en enregistrant et bouclant les sons en direct.
Organisées au début dans des squats parisiens qu’il a lui même fondés, tels le Point G et le Wonder, les performances de Jacques piquent vite la curiosité des foules.
Chaque concert est unique : Parfois Jacques offre une performance intimiste durant laquelle il invite son public, muni de casques audio, à une écoute concentrée de sa musique ; parfois Jacques délivre un live taillé pour des entrepôts surexcités comme aux récents festivals de Dour et Sonar en 2016.

Aujourd’hui, Jacques revient du futur où il s’est fait plein de contacts. Il élargit le champ des possibles en chantant dans son nouveau titre sorti en juin dernier « Dans la Radio ».
Bricolé à la Maison de la Radio, Jacques y poursuit sa quête philosophique du Vortex en proclamant qu’ « On écoute tous la même chanson mais on l’entend pas de la même façon ». A méditer !

Jacques sera en tournée en Asie du 27 avril au 14 mai 2017. Dans ces affaires, un tas d’objets seront avec lui pour faire du son. On vous invite à ramener les votre !
En attendant, découvrez sa dernière chanson enregistrée en chinois «Dans la radio – 电台以内».